Changer de job, quelles sont les bonnes raisons ?

Décider de changer de job n’est jamais simple. Comme on le dit souvent, « on sait ce que l’on perd, on ne sait pas ce que l’on gagne ». Beaucoup de questions surgissent… Existe t-il de bonnes ou de mauvaises raisons de changer d’emploi ? Quelles sont-elles ?  Sont-elles suffisantes pour vouloir changer de job ?
Changer de job

Idées reçues sur les bonnes raisons de changer de job

Vous voyez fleurir un peu partout des listes. « Comment être plus heureux dans notre quotidien » ou « quelles habitudes permettent d’être plus productif »… Il convient de prendre du recul. Énumérer les bons motifs pour changer de job semble facile. Mais, il n’y a pas de solution miracle, chaque situation est unique. Une bonne raison pour une personne ne le sera pas forcément pour une autre. Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises raisons de changer de job. Libre à chacun de confronter ses aspirations et ses envies à sa situation actuelle !

Ce qu’il convient d’éviter

« Dois-je changer de job ? ». Très vite, il semble que vous devez faire un choix. En réalité, il faut alors tenir compte de différents facteurs pour prendre la meilleure décision. Utiliser des comparateurs, un argus, des recommandations est une première étape. Parfois, le choix repose sur des éléments plus subjectifs pour lesquels vous seul(e) êtes en mesure de peser.

Quelques écueils à éviter :

  • S’empresser de prendre une décision : Evitez de céder à toute forme de panique. « Il faut que je fasse quelque chose, je ne sais pas quoi, mais il le faut » : oubliez. Pour apporter une amélioration à votre situation actuelle, réfléchissez à un projet. S’empresser reviendrait à remettre aveuglément votre sort entre les mains d’autrui et ce n’est pas dans votre intérêt. La solution c’est vous qui l’avez, alors autant vous donner le temps de la réflexion.
  • Prendre une décision parce que quelqu’un vous l’a dit : Changer de job n’est pas sans conséquence. Discuter de cette décision avec vos proches car oui ces derniers pourront vous apporter un point de vue externe très bénéfique.
    Ne cédez pas sans réfléchir aux sirènes émises par quiconque. Ces derniers peuvent ne pas peser toutes les conséquences de vos choix ou être intéressés personnellement à ce que vous preniez telle décision, sans que ce choix soit le meilleur pour vous.

Si vous souhaitez partager votre situation, il parait plus avisé de le faire avec une personne qui connait bien votre situation, ou, un professionnel qui connait la situation du marché et qui n’a pas d’intérêt direct.

  • Changer pour fuir les problèmes : Organiser le changement est un comportement naturel face à une situation inconfortable. Les motifs les plus fréquents recueillis par nos experts pour lesquelles les candidats aspirent à du changement :
    • Je ne suis pas d’accord avec les choix des managers
    • J’ai trop de pression
    • Mon travail n’est pas justement reconnu
    • Je n’exploite pas suffisamment mon potentiel
    • Je trouve que ma mission manque de sens
    • Les combines que l’on me demande me sont insupportables
    • Je n’aime pas l’ambiance dans l’entreprise
    • Je m’ennuie dans mon travail
    • Je ne suis pas confiant quant à l’avenir de l’entreprise
    • Je n’ai aucune perspective d’évolution dans mon poste
    • Mon salaire est trop faible
    • J’ai le sentiment d’avoir fait le tour de mon poste
    • J’ai envie de changer de secteur / de mission(s)
    • J’ai envie d’évoluer plus rapidement
    • Le courant passe difficilement avec mon/mes supérieur(s)

Ce sont de bonnes raisons à vouloir apporter du changement. Mais ce ne sont pas de bons arguments pour changer de job pour autant. Vous pourriez très bien vous retrouver dans une situation similaire voire pire. Utiliser ces raisons pour affiner votre projet professionnel.

Comment prendre la bonne décision ? Avec de l’analyse.

  1. Faire le point et imaginer le job idéal

    Dressez un bilan de votre présence dans l’entreprise pour commencer. Un minimum de recul vous sera nécessaire tout de même. Vous pouvez comparer votre situation actuelle à celle des années précédentes. Une fois le bilan dressé, laissez libre court à votre imaginaire. Écoutez votre petite voix intérieure, cet exercice vous permettra de faire le portrait du « job idéal ».

  2. Déterminer ce qui améliorerait votre situation

    Ça y est votre « job idéal » est en tête. Il convient à présent de faire le lien avec votre condition actuelle. Comparez les différences, classez-les par ordre de priorité et par ordre de faisabilité. Procédez à une sélection des éléments selon le rapport (importance/faisabilité). Ça y est vous y voyez plus clair ?

  3. Essayer de mettre en place du changement dans votre poste actuel

    Vous connaissez les sources d’insatisfaction. Vous connaissez les éléments qui sont les plus importants et ceux qui sont les plus réalisables. Vous et vous seul pouvez agir sur ces éléments. L’objectif : tendre vers la position idéale bien entendu.
    Certains remaniements vous reviennent à 100%, d’autres vont nécessiter l’accord d’une autre personne dans votre entreprise. La parole sera souvent votre meilleur allié. Privilégiez les moments de pause, moments où votre interlocuteur sera plus disposé à vous écouter. Évitez la veille du lancement de la version bêta du logiciel de votre société.
    N’oubliez pas l’entretien annuel est le moment opportun pour échanger avec votre hiérarchie sur votre position actuelle et sur vos aspirations. Toutefois, n’attendez pas un an.

  4. Tirer des conséquences sur le résultat

    Vous avez mis en place les actions nécessaires et vous vous êtes laissé un peu de temps pour analyser l’évolution de votre condition. Dès à présent, vous pouvez tirer des conséquences. Est-ce que la stratégie a fonctionné ? A-t-elle échoué ? Est-ce définitif ? Puis-je essayer à nouveau ?

  5. Se renseigner sur les conditions de travail dans les autres entreprises

    Le bien-être au travail est un élément de plus en plus important aujourd’hui. Les entreprises en tiennent compte c’est pourquoi elles communiquent énormément sur leurs valeurs et sur la satisfaction de leurs employés à travers leur site carrière. Pour partir à la recherche de ces informations, vous pouvez tout simplement consulter les réseaux sociaux (Linkedin, Viadeo…), les sites communautaires ou encore des sites comme Glassdoor. Posez les questions aux employés actuels de l’entreprise, ils sont en effet leurs meilleurs ambassadeurs. Vous pouvez aussi prospecter du côté de votre réseau des anciens diplômés.

    Enfin, si vous êtes inscrit sur Fifty Talents, vous pouvez également vous référer auprès de votre Talent Manager. Il vous présentera plus en détails la société en question.

  6. Prendre la décision

    Ça y est ! Vous avez toutes les cartes en mains. Vous avez pesé les « pour » et les « contre ». Votre point de vue sur votre situation personnelle dans votre entreprise comme sur votre marché est devenu plus clair et avisé. Vous devez maintenant être en mesure de prendre la décision qui s’impose à vous. Si ce n’est pas le cas, revoyez une-à-une chacune des étapes précédentes. Si cela ne suffit pas, détaillez ce bilan de la manière la plus exhaustive possible à un professionnel du recrutement. Ce dernier vous apportera les derniers éléments manquants.


 

ET POUR ALLER PLUS LOIN…

Vous êtes actuellement en veille ? Vous songez à changer de job ?

Pour un échange approfondi sur votre projet avec un professionnel du marché de l’emploi dans l’IT, vous pouvez directement vous adresser à votre Talent Manager Fifty Talents.

sessions en cours conseil gratuit

Une réflexion au sujet de « Changer de job, quelles sont les bonnes raisons ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *