SoLocal : Comment impulser une dynamique startup dans un grand groupe

Impulser une dynamique startup dans un grand groupe (siège Solocal)Pour devenir leader européen de la communication locale sur Internet le groupe SoLocal a repensé son organisation vers un modèle start-up : digital, agile et décentralisé.

Rencontre avec Romain EHRHARD, CTO Mobile @ PagesJaunes qui nous explique comment impulser une dynamique startup dans un grand groupe comme SoLocal.

Fifty Talents : Bonjour Romain. Vous avez accepté de répondre à nos questions. Merci !
Pour ceux qui vous découvrent aujourd’hui, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Romain : Bonjour Fifty Talents.

Mon histoire avec le développement Mobile a commencé dans les années 2000. Mon défi à l’époque était d’évangliser les grands groupes comme PSA ou la RATP sur l’usage du Wifi et de développer des prototypes pour convaincre. J’ai ensuite intégré Mappy où j’ai fait grandir le pôle Mobile. En 2008, j’ai cofondé DisMoiOù ; une application de recommandation locale qui a été téléchargée plus d’un million de fois.

En 2012, la société a été rachetée par le groupe Bilendi dont je suis devenu le CTO mobile.
Et depuis 2015, je suis CTO mobile chez PagesJaunes où je tente d’insuffler une nouvelle dynamique au mobile. Je suis aussi développeur iOS dans mon temps libre.

Fifty Talents : Pouvez-vous nous présenter votre équipe mobile ?

Romain : Le pôle mobile compte environ 50 personnes dont la moitié de développeurs. Nous sommes organisés en plusieurs équipes agiles qui regroupent des développeurs iOS et Android, des Product Owner, des automaticiens, des valideurs, des Ergo designer. Nous nous sommes fortement inspirés de ce qui se fait chez Spotify pour mettre en place ce modèle.
C’est une population plutôt jeune et pluriculturelle, composée d’hommes et de femmes, ce qui rend les échanges passionnants !

Spotify Scale Agile

Fifty Talents : Attirer les développeurs mobiles est un jeu difficile pour les CTO. Quel est votre secret ?

Romain : Comme vous dites, le marché des développeurs est compliqué pour les entreprises. Aujourd’hui, ils choisissent en général leur entreprise plus pour l’opportunité que pour l’attachement à un produit.
Notre stratégie consiste à leur proposer un cadre de travail intéressant et des projets innovants autour d’une marque forte avec une audience de plusieurs millions d’utilisateurs actifs que peu d’acteurs peuvent revendiquer en France. Au delà des PagesJaunes, il faut se projeter dans le groupe Solocal avec toutes entités et ses différents métiers.
J’ajoute que nous ne lésinons pas sur les moyens. Typiquement, je ne discute jamais une demande de matériel, les gens ont ce qu’ils souhaitent. Nous mettons à disposition des équipes tout ce dont ils ont besoin pour travailler dans les meilleures conditions : machines, logiciels, infrastructure, terminaux, formations… L’enjeu n’est pas sur les moyens mais sur le contenu.

Fifty Talents : Vous parlez de projets innovants, vous avez des exemples ?

Romain : Nous avons mis en place un système de co-construction des produits entre les équipes techniques, marketing et produit. Du coup les initiatives peuvent venir de n’importe où, pourvu que l’idée soit bonne.
C’est comme ça qu’on a lancé les versions Android Wear et Apple Watch de nos apps. Ce sont des initiatives nées au sein des équipes techniques.

Nous travaillons aussi beaucoup à l’automatisation de notre chaine de production et des tests pour maintenir un niveau de qualité excellent. Nos applications iOS et Android affichent aujourd’hui un taux de crash inférieur à 0,5% !

 

Fifty Talents : D’où est venu ce choix de co-construction du produit ?

Romain : En fait, je pense qu’il est très difficile de séparer le développement de la conception du produit. L’un ne va pas sans l’autre, et il faut savoir réagir aux opportunités que les plateformes nous donnent. Contrairement au monde du WEB, où il faut être l’acteur du changement car si on ne fait rien, il ne se passe rien ; le développement mobile doit s’adapter en permanence à l’écosystème qui évolue au gré des éditeurs. Lorsque Google lance le Material Design ou lorsqu’Apple lance l’iPad, vous n’avez pas d’autre choix que de vous adapter. Et l’anticipation de cette adaptation passe par la R&D.

C’est pourquoi nous avons créé les Vendredi de la R&D. Chaque vendredi, les équipes du pôle mobile peuvent travailler sur un projet personnel pour l’entreprise. Ils agissent sans contraintes.

Fifty Talents : Vos Vendredi de la R&D, ça ne serait pas un moyen de vous « disrupter » vous-même ?

Romain : Oui c’est ça. Le schéma est simple : Les équipes de développement ont des envies et anticipent les évolutions techniques des plateformes. Ils font des propositions qui sont écoutées et arbitrées en fonction des autres priorités. On leur donne ainsi les moyens d’agir concrètement sur le produit.
Typiquement en ce moment sur iOS, nous transitons sur Swift et sur Android nous intégrons le Material Design dans chaque nouvelle réflexion sur le design et l’ergonomie.

On stimule la créativité de chacun pour la réussite du groupe.

Fifty Talents : Quel impact ces choix ont-ils sur votre équipe ?

Romain : Je pense que nous avons réussi à créer un modèle SoLocal attractif et performant avec une vraie culture digitale en interne qui repose sur des gens vraiment très compétents. Nous avons construit un pôle mobile d’experts vraiment efficaces. Côté ambiance, tout le monde prend plaisir à venir travailler, et la bonne humeur est de rigueur !

 

Fifty Talents : Vous recrutez ? Quels profils cherchez-vous ?

Romain : Oui nous recrutons des développeurs iOS et Android ! Nous cherchons avant tout des passionné(e)s qui sauront allier un bon état d’esprit avec une culture technique forte. Au delà des compétences de développement qu’il faut évidemment avoir, nous recherchons des personnes qui ont envie d’apprendre et de partager pour progresser avec les autres. C’est beaucoup plus enrichissant de travailler avec des gens qui s’épanouissent au quotidien.

Fifty Talents : Merci Romain !
Avez-vous un message à adresser aux développeurs qui nous suivent ?

Romain : J‘aimerais ajouter que le groupe a mis beaucoup de moyens pour réussir son virage digital. Quand on regarde les PagesJaunes aujourd’hui, on est très loin de l’image vieillotte des PTT que certains imaginent parfois…
Nous mettons un point d’honneur à avoir un niveau très avancé dans les dernières technos. Il faut essayer pour savoir. J’ai hâte d’échanger directement avec les candidats sur la plateforme.

Vous souhaitez en savoir plus sur les opportunités chez Pages Jaunes ?
Échangez directement avec Romain EHRHARD, CTO Mobile @ PagesJaunes (groupe SoLocal).

 

Les locaux du groupe Solocal :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *